L’astronomie au féminin

Astronomie n. f.
 mars 2006
par  Yaël Nazé

Qui détient le record des découvertes de comètes ? Une femme. Qui a permis de comprendre comment est organisée la population des étoiles ? Une femme. Qui a découvert la loi permettant d’arpenter l’Univers, a trouvé des phares dans l’espace, a compris le fonctionnement des forges stellaires et a bouleversé notre vision de l’Univers ? Encore et toujours une femme... Pourtant, quand on doit citer un astronome « historique » au hasard, on pense le plus souvent à des hommes : Ptolémée, Galilée, Copernic ou, plus près de nous par exemple, Hubble. Certes, au cours des siècles, les femmes n’ont guère eu accès aux sciences en général et à l’astronomie en particulier mais ce n’est pas une raison pour croire en l’absence totale de contributions dues au beau sexe ! C’est ce que dévoile ici l’auteur. Loin de toute forme de féminisme enragé, on suivra le parcours de quelques scientifiques importantes qui ont par hasard en commun une même particularité : leur sexe.

L’ouvrage est construit suivant la trame thématique des grandes découvertes, chaque domaine donnant alors lieu à une description des phénomènes astronomiques concernés et à un récit où l’on retrouve les grandes figures féminines de l’astronomie, de En-Hedu-Anna, fille de l’empereur babylonien Sargon 1er (XXIVe siècle avant notre ère) jusqu’à l’Anglaise Jocelyne Bell, actuelle doyen de la faculté des sciences de l’université de Bath et membre de la Royal Society... Très illustré, l’ouvrage contient des images d’astronomie, des schémas et, bien sûr, les portraits des astronomes.

Sommaire

La moitié du ciel
- Les précurseurs – Intermède – Un peu de lumière – Les succès romantiques – Plus récemment

Les astres chevelus
- Carolina Lucretia Herschel – Carolyn Jean Spellman Shoemaker – Fascination glacée : les astres chevelus

La classification des étoiles
- Spectres, vous avez dit spectres ? – Pickering et l’observatoire de Harvard – Williamina Paton Fleming – Antonia Caetana Maury – Annie Jump Cannon – Cecilia Helena Payne-Gaposchkin – Une tâche qui continue de nos jours

Les étoiles pulsantes
- Henrietta Swan Leavitt – La découverte d’Henrietta et les distances dans l’univers – Les étoiles d’Henrietta, ou vibrato ma non troppo

Les usines stellaires
- Eleanor Margaret Peachey Burbidge – La nucléosynthèse, ou comment former les éléments chimiques

La matière sombre
- Vera Cooper Rubin – La grande inconnue de notre univers

Les phares de l’espace
- Susan Jocelyn Bell Burnell – Pulsars, les phares de l’espace

Conclusion

Annexes : Bibliographie (livres, revue, sites web) – Illustrations

En guise d’introduction

Les femmes sont comme les miroirs, elles réfléchissent mais ne pensent pas.

Henri Béraud

Ah, les femmes, ces animaux sans queue ni tête !

Sacha Guitry

Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste.

Charles Baudelaire

C’est nous qui faisons des femmes ce qu’elles valent et voilà pourquoi elles ne valent rien.

Mirabeau

De la femme vient la lumière.

Louis Aragon

La sottise chez les femmes, c’est ce qu’il y a de moins féminin.

Friedrich Niesche


Bien que peu connues, les femmes astronomes ont existé et existent encore. Leurs contributions sont loin d’être négligeables. Longtemps restreintes à œuvrer dans l’ombre d’un père, d’un frère ou d’un mari, l’histoire ignore souvent l’ampleur réelle de leur participation, et parfois leur nom même a été perdu. Mais les dames ce sont peu à peu libérées de cette tutelle et se sont frayé un chemin vers la Connaissance. Malgré les nombreuses embûches dressées sur leur parcours, elles persévèrent avec ténacité, obtenant finalement des résultats loin d’être insignifiants pour la science moderne.

Le choix de héroïnes de ces pages est, avouons-le, assez subjectif. Il représente néanmoins un échantillon représentatif de destins et de découvertes aux résonances très actuelles : la dévotion des Caroline (Herschel et Shoemaker) en a fait de grandes découvreuses de comètes, des objets de plus en plus étudiés aujourd’hui car ils recèlent la clé de nos origines ; le travail du « harem » de Pickering et de B2FH a forgé notre conception des étoiles, et a permis une compréhension globale de ces astres auxquels les astronomes sont confrontés tous les jours ; la « loi de Leavitt » est utilisée chaque jour de par le monde pour déterminer les distances dans l’Univers ; les « phares » de Bell restent des laboratoires incomparables pour observer les phénomènes célestes violents ; et les « petites questions » de Rubin ont transformé notre vision de l’Univers.

Aujourd’hui, la situation des femmes s’est améliorée, mais certaines doivent encore lutter contre les préjugés conservateurs ou doivent montrer une plus grande excellence qu’un homme pour obtenir un poste. D’autres encore continuent, comme leurs ancêtres, à travailler dans l’ombre d’un homme, pour son seul bénéfice, au détriment souvent de leur propre carrière – et la récompense de ce dévouement leur est rarement accordée. On est donc encore loin de la perfection, ce qui ne signifie pas qu’il faut perdre l’espoir.

En levant vos yeux vers le ciel, si une étoile filante passe devant vos yeux, faites un vœu, en pensant aux astronomes oubliées…


Documents joints

Dépliant de présentation

Contact

ADAPT
46 av d’Ivry
75013 Paris



Tel : +33 1 40 632 830
Fax : +33 1 40 632 815
Mél : adapt@snes.edu
SIRET : 348 625 864 000 15

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois